Conseil lecture : L'art de la méditation

Mis à jour : 4 févr. 2019

Conseil de lecture du jour : L'art de la méditation, par Matthieu Ricard.

La pratique de la méditation s’adresse à n’importe qui et particulièrement à tous ceux qui désirent agir en faveur du bien-être collectif.

Matthieu Ricard, interprète français du Dalaï Lama, décrit dans L'art de la méditation les étapes essentielles qui jalonnent ce parcours spirituel qu'est la méditation et les rend accessible à chacun d’entre nous. Matthieu Ricard participe également à des travaux de recherche sur l’influence de la méditation sur la santé psychologique et physique de l’individu : la méditation peut transformer notre esprit, alléger nos souffrances et nous ouvrir aux autres en nous rendant plus altruistes.

La méditation consiste plus exactement à prendre le contrôle de son esprit, à se familiariser avec une nouvelle compréhension du monde et à cultiver une manière d'être qui n'est plus soumise à nos schémas de pensée habituels.

Méditation, pour quoi faire ?

La méditation permet de redevenir maître de son esprit, de façon à changer sa vision du monde et à sortir des chemins préconçus par notre société. Il ne s’agit en aucun cas de fuir la réalité, mais plutôt de la voir telle qu’elle est réellement.Pour cela, la première étape est de calmer son esprit dont les tourments se traduisent par des émotions, des humeurs, des comportements et des traits de caractère. La connaissance de l’esprit est un préalable indispensable. Ainsi, passer une poignée de minutes par jour à apprendre à l’apprivoiser n’est pas un grand sacrifice au regard des bienfaits que cela procure. Pour ce faire, il n’y a pas une méditation, mais des méditations. Pour chacune d’entre d’elles, l’important est de pratiquer. J'ai bien envie d'essayer, mais je n'y arrive pas !

Méditer peut être difficile, car l’esprit est très souvent soumis à une agitation constante. Prenons un exemple. Imaginons que l’on fasse tomber une clé au fond d’un étang lors d’une partie de pêche. La clé est celle de notre maison. Comme il est tard et que nous sommes fatigués, nous sommes par conséquent relativement pressés de la récupérer. Nous prenons alors un bâton, afin de sonder le fond de l’étang. En faisant cela, l’eau se trouble et la clé a de grandes chances de s’enliser. Il faut alors faire l’inverse. Laisser l’eau reposer et lorsqu’elle redeviendra limpide, alors la clé pourra être récupérée facilement.

Méditer est un processus et non un résultat

Pour que la méditation soit profitable, elle doit être pratiquée régulièrement, même à petite dose. Mieux vaut méditer souvent un peu, qu’en faire beaucoup en une seule fois, car entre chaque séance, les émotions négatives peuvent reprendre le dessus. Il ne faut pas non plus se laisser influencer par l’humeur du moment. Les séances doivent être accomplies, qu’elles soient plaisantes ou non. Si elles sont ennuyeuses et difficiles, cela signifie que notre esprit et notre corps ne sont pas assez entraînés. Chaque individu dispose d’un potentiel de développement intérieur parfois enfoui au plus profond de son être. Ce potentiel est révélé au fur et à mesure de la pratique de la méditation : l’important est de ne pas se décourager.


Il serait dommage de sous-estimer la capacité de transformation de notre esprit. Chacun d'entre nous dispose du potentiel nécessaire pour s'affranchir des états mentaux qui entretiennent nos souffrances et celles des autres, pour trouver la paix intérieure et pour contribuer au bien des êtres.

La méditation et la santé

Plusieurs études universitaires américaines prouvent les effets de la méditation pratiquée de manière intensive, sur la concentration, la diminution du stress, de la colère ou de la dépression. On estime que méditer, à raison d’une demi-heure par jour pendant huit semaines, renforce les défenses immunitaires, diminue la tension artérielle et améliore la guérison du psoriasis.