Labradorite : pierre de guérison et de résolution de problèmes


pierre bienfaits labradorite signification paris 17 soins énergétiques

Étymologie : La labradorite porte son nom de la région du Labrador où elle a été découverte à la fin du 18ème siècle.


Origines : Canada, USA, Finlande, France, Russie, Ukraine, Madagascar

En résumé : Une pierre très puissante parmi les préférées des amateurs de lithothérapie, tant pour ses reflets métalliques irisés allant du noir au bleu et au jaune, que pour ses propriétés. Elle a de nombreux bienfaits au niveau physique que mental, en donnant la clarté et en facilitant la prise de décision notamment.


Chakras associés : 6ème chakra ou troisième oeil, ainsi que les chakras secondaires des mains, d'où son intérêt pour entretenir et développer ses capacités de guérisseur.



labradorite lithothérapie paris pereire paris 17 soins énergétiques reiki shiatsu sophrologie

Propriétés sur le plan physique : Pierre pour lutter contre les dérèglements, notamment digestifs ou hormonaux (cycles mentruels). C'est aussi une pierre qui stimule , aussi bien le système musculaire, que la circulation sanguine, ou encore pour se remettre de grandes fatigues. C'est une pierre associée au 6ème chakra, d'où ses vertus pour diminuer les maux de tête. Elle aurait également des vertus pour soigner les verrues... à vous de tester !



Propriétés sur le plan émotionnel / mental :

Associée au 3ème chakra, c'est une pierre pour se détacher des pensées, favorisant la clarté et la prise de décision. Elle permet de réguler le stress et les angoisses, en luttant également contre les sautes d'humeur. Enfin, elle active les chakras secondaires situés dans la paume de la main, ce qui en fait une excellente pierre pour les magnétiseurs.


Nettoyage : eau

Recharge : soleil



Légendes et histoires :

Les peuples du nord (scandinavie, Groenland) associent la labradorite aux aurores boréales, d'où les pierres auraient emprunté leurs magnifiques couleurs irisées. Pour les Inuits, notamment, les aurores auraient été gardées prisonnières dans des rochers situés au Labrador, avant d'être libérées par une flèche inuite. Les lumières auraient retrouvées la voûte céleste où nous pouvons les observer... toutes sauf quelques unes que nous pourrions admirer dans les pierre du Labrador !